Parcours de vie
Informations pratiques


PRÉPARER SON ENTRÉE EN EHPAD

L’entrée en établissement médicalisé est une étape importante de la vie. La préparer permet de l’appréhender de manière plus sereine.


Anticiper, pour prendre le temps de choisir

Anticiper donne la possibilité d’avoir le temps de choisir la structure qui conviendra le mieux à la personne âgée et à sa famille. Voici trois critères prépondérants dans une recherche :

  • L’emplacement géographique : bien souvent, la personne âgée préfère rester proche de son ancien lieu de vie et de l’environnement dans lequel elle a ses repères. Il est également plus simple pour les familles de choisir un structure proche de leur domicile pour faciliter les visites.
  • Le degré de soin nécessaire : toutes les structures sont différentes pour s’adapter à chaque besoin. Certaines mettent en place des unités de vie spécifiques (par exemple pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou maladies apparentées) qui conviendront mieux à la personne âgée, selon son état de santé.
  • Le budget : des aides peuvent être perçues pour contribuer au financement des tarifs soins et hébergement.

Bien choisir l’établissement médicalisé

Pour faire votre choix, il est indispensable de :

  • Visiter l’établissement pour s’assurer que le lieu de vie correspond bien aux attentes de la personne âgée et à celles de son entourage.
  • Rencontrer le directeur de l’établissement et échanger avec les équipes, parler avec des résidents et poser toutes les questions qui viennent à l’esprit.
  • Prendre connaissance des services proposés : restauration, lingerie, animation, etc.
  • S’assurer d’être en accord avec les valeurs et le projet de l’établissement.
  • Lire à tête reposée l’ensemble de la documentation : brochure d’information sur l’établissement, livret d’accueil, règlement de fonctionnement, contrat de séjour, etc.

Préparer son entrée sur le plan administratif

Si vous pensez rejoindre une de nos résidences, pensez à rassembler :

  • Le dossier de préadmission comprenant un volet administratif et un volet médical. Il contient également un questionnaire « Mieux vous connaître » qui nous permettra de mieux identifier vos attentes et vos besoins et d’élaborer votre projet d’accompagnement personnalisé.
Télécharger le dossier de pré-admission

Déroulement d'une demande d'admission

Les étapes d’une admission

La demande d’admission

Sur simple demande, les prix de journée ainsi que les formulaires de demande d’admission (administratif et médical) vous seront transmis. Pour bénéficier de la priorité dont jouissent les organismes qui ont réservé des lits, il convient de faire transiter la demande par ces institutions (caisse de retraite, ville de Lyon).

Un avis médical

Le médecin de l’établissement, après consultation du dossier médical, émet un avis pour toute demande d'admission.

Une visite de l’établissement

Sur avis favorable du médecin, une visite de l’établissement et une rencontre avec un représentant de la Direction et le médecin permettent de valider les conditions d’admissions.

A votre arrivée, l’établissement vous communique

  • Le livret d’accueil et le contrat de séjour
  • La charte de droits et libertés de la personne accueillie
  • Les prestations de services et leurs tarifs

Le jour de l’entrée, prendre le temps d’avoir de nouveaux repères

La chambre va devenir votre nouveau « chez vous », il sera important de l’équiper avec vos meubles et vos objets personnels pour créer une atmosphère rassurante, confortable et familière.

Les membres de l’équipe vous accompagneront et seront à votre disposition pour vous aider à définir les modalités du quotidien : vos habitudes, vos nouvelles attentes, etc.

Il est important de rassurer la personne âgée, calmer son inquiétude et apaiser ses réactions souvent amplifiées les premiers jours en organisant par exemple des visites régulières à une fréquence raisonnable.

Conscient de la déstabilisation qu’un nouveau cadre de vie peut engendrer, le Groupe ACPPA accompagne chaque résident en prenant en compte son histoire de vie, ses désirs et ses attentes dans le cadre d’un projet personnalisé d’accompagnement. Ce projet se construit avec l’ensemble du personnel et le résident en accord avec son état de santé, dans le respect de sa personne, de sa dignité et de ses droits.


LES AIDES FINANCIÈRES

Plusieurs dispositifs permettent d’aider les personnes âgées à assumer les frais liés à la vie en établissement.

Ces aides sont soumises à des conditions d’attribution : âge, ressources ou encore degré de perte d’autonomie.


L’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA)

Versée par le Conseil Départemental, elle permet de financer tout ou partie du tarif dépendance. Elle varie selon le degré de dépendance du bénéficiaire (seuls les résidents en GIR 1 à 4 peuvent y prétendre), ses ressources et le tarif de dépendance de l’établissement. Pour plus d’informations, consultez le site internet du Conseil Départemental du département, ou Métropole de résidence de la personne âgée avant son entrée en EHPAD.

Comment demander l'Allocation Personnalisée d’Autonomie - Apa ?

La réduction d’impôt :

Les personnes résidant en EHPAD peuvent déduire de leur impôt sur le revenu, les frais liés à la dépendance et à l’hébergement. Les dépenses de soins, éventuellement facturées, sont exclues de la base de la réduction d’impôt.

Toute personne dépendant du foyer fiscal qui supporte ces dépenses peut bénéficier de cette réduction quel que soit son âge.

Plus d’informations sur http://www.impots.gouv.fr.

L’Aide Personnalisée au Logement (APL) ou Allocation Logement Social (ALS) :

Cette aide, versée par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF), est calculée en fonction du montant du loyer et des ressources du résident. Elle permet de financer une partie du tarif hébergement. Seuls les établissements conventionnés par la CAF permettent à leur résidents de bénéficier de l’APL.

Les résidents des autres établissements peuvent prétendre à l’ALS. Le montant de cette aide est également versé en fonction du niveau de ressources du résident et du coût de son hébergement.

En savoir plus sur ces aides

L’aide sociale à l’hébergement des personnes âgées

Cette aide, versée par le Conseil Départemental, représente une avance sur ressources qui est récupérable par ce dernier (par exemple lors de la succession). Elle permet d’avancer les frais d’hébergement d’une personne dont les ressources, ainsi que celles de la famille, sont insuffisantes. Son attribution implique la solidarité familiale. La demande d’aide sociale à l’hébergement est faite auprès du Centre Communal d’Action Sociale de la ville de résidence avant l’entrée en institution. Pour plus d’information, consultez le site internet du Conseil Départemental du département de résidence de la personne âgée avant son entrée en EHPAD.

Les autres financeurs potentiels :

D’autres aides peuvent éventuellement être versées par les caisses de retraite (Fédération AGIRC-ARRCO, CNAV, MSA, RSI, SNCF) ou les Caisses régionales d’assurance maladie (CRAM). Il convient de les contacter pour leur faire part de votre situation.